À dix ans, Carole est sûre d’une seule chose : l’unique endroit où elle se sente bien, c’est dans une salle de cinéma. Peu après, elle se prend une claque avec The X-Files, puis voue un culte toujours actif à Buffy The Vampire Slayer. Rompue aux projets alternatifs et indé (Critikat, Clap!), elle croit fermement en la nécessité de voix différentes et plurielles pour penser la fiction et donc mieux penser le monde. Incurable idéaliste, elle croit aussi en l'avenir (quelle folle idée!) et passe donc beaucoup de temps à enseigner, du collège à l'université, en lettres modernes et études cinématographiques. Parfois elle dort un peu, participe à des podcasts, écrit, invente des festivals, participe à des comités de sélection, voyage...

  • SYSTEMSPRENGER by Les Ecrans Terribles
    Berlinale

    Berlinale #3 : Emportée par les flots

    Ce samedi matin, il fait gris et il pleut sur Berlin… Alors, très vite, je suis rattrapée par ma lumino-dépendance. La journée d’hier a été dure dans ce qu’elle a charrié d’émotions et de souvenirs. Une enfant ballotée par le système, traumatisée et perdue, que les adultes essaient d’aider mais n’écoutent jamais. Une enfant fragile mais effrayante, véritable bombe à retardement, dont la présence demeure une menace permanente et bien…

  • Berlinale,  Podcast

    [Podcast] Les Ecrans Terribles chez les Ours – Berlinale #3

    Un troisième épisode de podcast où la grogne monte crescendo contre les propositions du jours au sein de la compétition : Der Boden unter den Füßen (The Ground beneath My Feet) de Marie Kreutzer, Ut og stjæle hester de Hans Petter Moland, Der Goldene Hanschuh (The Golden Glove) de Fatih Akin. On a aussi fait un petit tour du coté des courts métrages avec le programme Berlin Shorts II – Calling the spirits, dont…

  • SYSTEMSPRENGER
    Berlinale

    Berlinale #2 : Intime expérience

    En commençant ce journal, je me demandais quelle forme je voulais lui donner, quel ton adopter, mais surtout que vous raconter exactement de la Berlinale. Je craignais les lieux communs, les redites, la fausse suffisance comme la fausse pudeur. J’avais peur de me laisser parasiter (voir Berlinale #1). Je redoutais de sombrer dans de vieux réflexes, dans des facilités d’écriture, de vous proposer à mon corps et mon cœur défendant…

  • Berlinale,  Podcast

    [Podcast] Les Ecrans Terribles chez les ours – Berlinale #2

    Aujourd’hui, en direct de la 69e Berlinale, on revient pour vous sur quatre films :  Systemsprenger (System Crasher) de Nora Fingscheidt, Grâce à Dieu de François Ozon, Öndög de Wang Quan’an en compétition et Nos Défaites de Jean-Gabriel Périot en section Forum. On a enregistré dans les conditions du direct, d’un bloc ! Donc nous vous offrons un épisode 100% authentique, plein de passion, de surprise, d’émerveillement et aussi de frustrations, de déceptions, de grincements de…

  • potsdamer-platz-berlinale
    Berlinale

    Berlinale #1 : Vibrante lumière

    Les Ecrans Terribles ont commencé leur vie en force : le jour de l’ouverture du Festival de Cannes 2018. Sous le soleil exactement ! Et c’est sous une lumière digne d’un ciel de printemps que j’approche en ce jeudi 7 février 2019 de la salle où se déroule la première projection de la Berlinale. Alors, je vous vois venir tout de suite : rolala, encore un journal de bord festivalier à la con où…

  • The-kindness-of-strangers
    Berlinale,  Podcast

    [Podcast] Les Ecrans Terribles chez les Ours – Berlinale #1

    A l’occasion de la 69e Berlinale, l’équipe des Ecrans Terribles a choisi de vous plonger dans l’ambiance du festival allemand de façon intime. Tout au long de cette édition, Yaële Simkovitch, Marine Legrand et moi-même partagerons nos impressions quotidiennes et reviendrons sur les films découverts en compétition et dans différentes autres sections, selon nos envies et nos errances du jour. Notre mot d’ordre pour ce podcast : la spontanéité !…