Buffy a 20 ans !,  Séries

Clap !, invité de « Pourquoi Buffy C’est Génial »

Dans le raz-de marée sériel des années 2010, il est des séries terminées depuis longtemps que la saturation des écrans ne parvient pas à effacer. Achevée depuis 2003, Buffy The Vampire Slayer a fait connaître Joss Whedon, Sarah Michelle Gellar et toute une flopée de scénaristes qui officieront ensuite sur de nombreuses shows à succès (de Lost à Once Upon A Time). Mais jamais une aventure sérielle n’aura eu pour eux, comme pour les spectateurs, la richesse et la folie de Buffy. La série connaît certes de nombreux détracteurs : BTVS serait trop kitsch, trop artisanale, trop « teen », à ranger dans le même sac que Charmed (avec laquelle elle a un temps été diffusée en France, pendant la Trilogie du samedi sur M6). Mais elle a aussi ses défenseurs de la première heure, toujours prêts à défendre un objet unique en son genre.

logo-podcast-11

Aujourd’hui, Buffy the Vampire Slayer continue donc de faire l’objet d’un véritable culte. Les forums et sites de fans sont régulièrement alimentés, des départements universitaires se sont développés aux États-Unis autour du sujet (Whedon Studies), les publications anglophones ne cessent de se multiplier (des analyses aux novellisations, des fans fics aux comics). En France, la série reste un objet précieux pour une communauté de fans hardcore, encore nombreuse. L’évolution du potentiel du web a joué en la faveur de cette série, qui s’est achevée au moment où blogs et forums commençaient à pulluler sur la toile, dans un style encore artisanal. Aujourd’hui, un site français comme Slayer Revival offre à la série un écrin au design agréable et à la navigation facile, avec un contenu riche : des espaces purement « fans » (galeries photos, catalogue des épisodes, actualités des acteurs) aux articles plus pointus (dossiers d’analyse, reviews des comics). Les ressources en ligne sur BTVS sont nombreuses, mais les sites en langue française se caractérisent souvent par une approche « fan » encore superficielle. Pour creuser les enjeux de la série, sans avoir besoin d’une connaissance approfondie de la langue de Shakespeare, le choix reste maigre. Dans cette optique, l’initiative de Pourquoi Buffy C’est Génial : est plus que bienvenue. Ce podcast, né à l’été 2014, propose en effet des « analyses, anecdotes, explications, critiques, infos sur Buffy à travers des commentaires audio, pour mieux comprendre le show et l’apprécier à sa juste valeur ».

superstarLes trois compères de BPCG prennent donc la série au sérieux, sans se prendre au sérieux. C’est dans ce subtil dosage que l’émission puise sa force, offrant une alternative aux productions écrites par son dynamisme et son interactivité. En effet, si le podcast peut s’écouter seul, ses auditeurs sont aussi invités à regarder l’épisode choisi en simultané, pour profiter encore plus de l’expérience, en pleine connivence avec Sarthman, Riley et Clément. Pour son dernier numéro, le trio a accueilli Clap! sur son plateau, en la personne de Carole Milleliri. A la demande de l’équipe, nous avons choisi un épisode de la saison 4, jetant notre dévolu sur le mésestimé Superstar, qui met en lumière un personnage secondaire de la série : Jonathan. Nous vous invitons donc à un voyage nostalgique à Sunnydale avec l’écoute de ce podcast. Si le concept vous séduit, sachez que l’équipe de Pourquoi Buffy C’est Génial revient toutes les trois semaines sur un épisode de BTVS et sera présente les 23 et 24 mai à Geekopolis, le salon des cultures de l’imaginaire.

« Superstar » – Buffy The Vampire Slayer (4.17, 4 avril 2000, The WB / 21 septembre 2000, M6)

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *