Clique by Clapmag
Archives Clap!,  Séries Mania

CLIQUE : amitié déchue, sexe, drogue et ambition

Après avoir brillé en travaillant avec son fils Jamie Brittain sur Skins, Bryan Elsley produit désormais une série créée par sa fille. Avec Clique, Jess Brittain nous plonge dans un thriller british en six épisodes (déjà diffusés sur BBC3), et dont les deux premiers volets sont venus compléter le panorama international du festival Séries Mania cette année. Une histoire de filles et d’ambition à la fac où la drogue et le sexe viennent biaiser les rapports humains, comme de bien entendu…

Deux amies d’enfance entrent à l’Université d’Édimbourg : Georgia (Aisling Franciosi, aperçue en jeune ingénue dans The Fall), sulfureuse et arriviste, et Holly (Synnove Karlsen), plus responsable et ambitieuse. Bien vite, elles suivent les cours d’une conférencière cash mais passionnante, Judd McDermid (Louise Brealey, Molly dans Sherlock). Celle-ci les charme en leur faisant miroiter l’entrée dans un cercle restreint d’étudiantes triées sur le volet : une clique, composée de jeunes femmes belles, intelligentes et très ambitieuses qui suivent un mystérieux programme de parrainage avec une entreprise de la ville. Contre toute attente, Georgia intègre très rapidement le groupe, déménage et change totalement de comportement vis-à-vis de sa meilleure amie. Il n’en faut pas davantage à Holly pour partir à l’assaut de ce groupe de privilégiées et découvrir ce qu’il se trame au sein de cette Clique.

« Au cœur de la série se trouvent la notion d’amitié et le fait d’être une jeune femme, perdue au milieu de gens qui semblent avoir tout compris à la vie. Et ça, c’est quelque chose d’universel. Avec un peu de chance, c’est quelque chose qui va permettre aux jeunes femmes, et peut-être aux jeunes hommes, de s’y retrouver », déclarait Jess Brittain dans une interview accordée au site Konbini en février. Dans une ambiance sombre et borderline, saupoudrée d’une touche d’ADN de l’irrévérencieuse et inégalée Skins, Clique nous emmène sonder l’envers du décor de l’université, lieu devenu depuis quelques années de plus en plus compétitif et toxique. La série semble vouloir prendre acte des bouleversements de la société qui s’ancrent jusque dans nos écoles et forcent la nouvelle génération à être la meilleure, la plus réactive et la plus performante, avant même d’avoir compris comment fonctionne le système ou même avoir pu obtenir un diplôme. Malheureusement, alors que le projet semblait alléchant et engagé d’un point de vue féministe, il reste bloqué dans des situations clichées et « déjà vues », des lieux communs et des ficelles trop visibles qui convergent vers un twist final beaucoup trop invraisemblable. Comme tout droit sorti du chapeau.

Clique by Clapmag

Ce thriller universitaire aurait pu être plus stylisé et raffiné que Skins. Mais, alors que la série centrée sur les adolescents perdus et déjantés de la ville de Bristol nous plongeait avec folie et sans compromis dans un univers abordant des thématiques bien souvent controversées (et qui en composaient l’essence même), Clique n’est pas à sa hauteur. Elle nous laisse le goût amer d’une chronique post-adolescente à peine esquissée, embourbée dans une enquête malsaine et bâclée. Ses protagonistes sont figés dans leurs stéréotypes et ont du mal à convaincre. Les personnalités manquent sérieusement d’incarnation et de background pour convaincre et nous happer dans cette histoire dont les ressorts sont attendus et difficiles à croire. Un problème de vraisemblance qui gâche cette incursion dans un milieu qui n’est pourtant pas assez représenté sur les petits écrans européens. Une jolie tentative encore timide mais qui déçoit et nous laisse sur notre faim/fin. Dommage…

Clique, créée par Jess Brittain et Bryan Elsley. Avec Synnove Karlsen, Aisling Franciosi, Louise Brealy, Rachel Hurd-Wood. Grande-Bretagne. Saison 1 de 6x50min. Diffusée en mars et avril 2017 sur BBC Three. Découverte au Festival Séries Mania 2017. 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *