• ninotchka-by-les-ecrans-terribles
    Souvenirs, souvenirs

    Mon calepin, Ninotchka et ma première fois

    Il me semble que je suis passé de la simple cinéphilie admirative à l’envie d’écrire sur le cinéma après avoir vu Ninotchka de Lubitsch. L’argument de cette comédie tient en quelques mots : une espionne russe envoyée à Paris tombe, malgré sa froide rigueur soviétique, sous le charme d’un Comte frivole et découvre les joies simples de notre partie du monde. À cette époque il me paraissait inconcevable de voir…

  • Films

    Genèse : Le cœur en formation

    Lorsqu’on tombe amoureux, c’est toujours pour la première fois. Quelle que soit “l’expérience” que l’on accumule, on reste bouleversé à n’importe quel âge par les incertitudes que comporte le début d’un amour. C’est ce qui fait de « Genèse », du Canadien Philippe Lesage, tout sauf un gentil film pour adolescents, et une oeuvre qu’il faut aller voir. Deux histoires entremêlées, et une troisième en guise d’épilogue, comme un court métrage ajouté…

  • Films

    Revoir Les Yeux dans les Bleus

    Puisque la finale approche, et qu’une partie de football est aussi affaire de superstition, nous avons revu le mythique documentaire de Stéphane Meunier, Les Yeux dans les Bleus. Premier regard, d’abord au passé. C’était il y a vingt ans, une autre époque donc, chargée des signes qui lui sont propres. Dédé, Liza, Lolo, Duga ; Chirac en maillot bleu ; la mode des slips kangourou ; That’s my people ; les Guignols de l’info…

  • Films

    Love, Simon : Moyen, donc bien

    Une comédie moyenne traite de façon moyenne (mais juste) un sujet fort. Il faut récompenser le geste ! Love, Simon est un film plutôt réussi en ce qui concerne son thème principal, plutôt raté en ce qui concerne son thème secondaire.   Que font les adolescents ? Ils tombent amoureux. Que fait donc Simon, le personnage principal d’une comédie adolescente américaine ? Évidemment, il tombe amoureux. Comme tout adolescent de cette classe américaine…

  • Films

    Le Cercle littéraire de Guernesey : Petites histoires de guerre

    Dans la série « films inoubliables sur la Seconde Guerre Mondiale » ne figurera donc pas Le Cercle littéraire de Guernesey. Mike Newell signe une histoire certes tout à fait convenable, mais jamais plus. Il est étonnant de constater comment un film, pourtant sans gros reproches évidents (bien filmé, bien joué, pas fauché), peut laisser indifférent. Divertissant, il occupe un bout d’après-midi, nous fait glisser sur le temps deux heures durant, puis…

  • Cannes 2018,  Courts métrages

    Reprise 57ème Semaine de la Critique – Pauline asservie

    Cannes a été l’occasion de découvrir non seulement des longs métrages, mais aussi des courts, dont la sélection de la Semaine de la critique. Or, si vous, chers lecteurs, pouvez déjà découvrir certains longs exposés par le festival grâce à leur sortie rapide en salles, il n’en est pas de même pour les courts. Mais c’est sans compter sur les reprises accueillies par quelques institutions et sur le parcours itinérant…