• Été & Cinéma

    La Playlist Estivale de la Terrible Équipe

    Que vous soyez à la plage, au bord d’un lac, en pleine montagne, aux confins d’une forêt ou en balade sur du béton brûlant, Camille Griner vous a concocté une playlist estivale subjective aux petits oignons pour accompagner vos escapades au soleil. Plaisir d’offrir. TRACKLIST : 1. God’s Whisper de Raury dans American Honey (2016) 2. Mystery of Love de Sufjan Stevens dans Call Me By Your Name (2017) 3. Gassenhauer de Carl Orff dans…

  • Été & Cinéma

    Edito : L’Été en pente douce

    Après vous avoir fait chanter, danser ou encore onduler de la tête avec notre thématique printanière Musique & Cinéma, l’heure d’été a (enfin) sonné pour la rédaction des Écrans Terribles après un printemps prolongé faute de beau temps, et de la riche récolte de papiers musicaux concoctée par nos rédacteurs. Et pour l’occasion, nous avons eu envie de revenir sur des souvenirs de films et séries qui se passent et/ou…

  • Dirty Dancing
    Musique et Cinéma

    Théma Musique & Cinéma : Clap de fin

    Toutes les jolies choses ont une fin. Après vous avoir fait chanter et danser au rythme de nos papiers, la thématique « Musique & Cinéma » tire sa révérence. La rédaction des Écrans Terribles n’a cependant pas pu s’empêcher de clôturer ce dossier printanier en beauté par un article collectif. Article fort en émotions où plusieurs rédacteurs reviennent à cœur ouvert sur une séquence musicale qui les a particulièrement marqué…

  • Musique et Cinéma

    Entretien avec Eric Demarsan : Piano, cordes et Melvilleries

    Eric Demarsan fait ses premières armes dans la composition de musique de films aux côtés de Michel Magne (compositeur culte et versatile capable de passer sans effort des séries de film Fantômas et Angélique à Un singe en hiver ou Compartiment tueurs), puis de François de Roubaix avec qui il collabore sur Le Samouraï de Jean-Pierre Melville. Depuis les années 60, Eric Demarsan a écrit la musique de nombreux films…

  • orfeu-negro-by-les-ecrans-terribles
    Musique et Cinéma

    Orfeu Negro : Depuis la colline on peut voir l’enfer

    En 1959, Marcel Camus remporte la Palme d’Or à Cannes avec Orfeu Negro, succès critique et populaire franco-brésilien dont les contours flous ont fait couler beaucoup d’encre, et ce longtemps encore après sa sortie. D’une colline à l’autre, on peut apercevoir Orphée guider les lucioles dans la pénombre. Lumière sur la chronique de son voyage. Orphée brûle les planches et crève l’écran Au départ, Orfeu Negro est né de la…

  • Musique et Cinéma

    Para One : Portrait d’un artiste en feu

    Retour sur l’œuvre de Para One à l’occasion de la sortie en salles de Petite Maman réalisé par Céline Sciamma, dont il a composé la bande-originale, et de la sortie de son quatrième album Machines of Loving Grace. Pour Jean-Baptiste de Laubier, aka Para One, le cinéma et la musique ont un point en commun : ils nous rapprochent de l’adolescence. Ce sont des émotions premières, organiques, qui se vivent…