Yaële, tombée à 5 ans dans les séries, à 10 dans les screwball comédies américaines, à 14 dans "Loïs & Clark" a vu toutes ses passions se conflagrer violemment à 18 ans avec la découverte de "Buffy The Vampire Slayer", l’œuvre qui allait dominer sa vie adulte. Devenue aujourd'hui Geek professionnelle (pour justifier sa consommation astronomique d’œuvres de culture populaire), elle aime réfléchir aux interactions entre la fiction et le monde dans les pages de magazines pour aficionados, sur la scène de Comic Con Paris, dans des conférences de sériephiles ou dans son podcast Parlons Pop et Parlons Bien. Dans sa seconde vie, elle écrit des scénarios et est consultante en écriture de série.

  • SYSTEMSPRENGER by Les Ecrans Terribles
    Berlinale

    [Berlinale 2019] Benni (Systemsprenger) by Nora Fingscheidt : A loving, heartbreaking tale of misunderstood fury

    Nous avions découvert Benni sous son titre original Systemsprenger lors de la Berlinale 2019 et étions dès lors impatient.e.s que les spectateur.trice.s français.e.s puissent le découvrir. Ce sera chose faite le 22 juin 2020 ! En attendant, nous vous proposons de redécouvrir cet article en anglais de Yaële Simkovitch. Review à chaud, le 9 février 2019, sur un premier film d’une force incroyable.  —– Still in shock ! I felt…

  • veronica-mars-les-ecrans-terribles
    Confessions en série

    Logan ou L’amour cramé

    ATTENTION SPOILERS !!! Ne lisez pas une seule ligne de cet article si vous n’avez pas vu la saison 4 de Veronica Mars jusqu’au bout. Cinq jours durant je n’ai pensé qu’à lui… Impossible de sortir de la spirale infernale ancrée dans mon esprit par ma frustration, ma tristesse, ma colère.  Je ne peux même pas dire que j’étais en deuil, car en réalité ce mot français semble inapproprié, trop…

  • RETOUR A HOWARDS END 02
    Souvenirs, souvenirs

    On dirait plutôt de la poésie

    « On dirait plutôt de la poésie ». Premier feedback. Première expérience de la confusion qui vient nous embrouiller la tête dès qu’on sollicite l’avis de quelqu’un d’autre. Ce doute insistant : ça veut dire quoi ? Que c’est nul ou que c’est génial ? En fait c’était mon tout premier compliment, bizarrement tourné, presque comme un reproche. Un souvenir auquel je m’accroche parfois quand je me demande comment je…

  • ondog-by-les-ecrans-terribles
    Berlinale

    [🇬🇧] Öndög by Wang Quan’an : In the Mongolian Steppe…

    A complete cinematic experience. The kind of movie perfectly suited for a festival. I was so grateful for the size of the screen so I could be submerged by the visual experience of this film. It was also a very welcome emotional Xanax after the labor of the first 3 films… This one didn’t even have an abused child in it…  Stop now if you don’t want to know more.…

  • Grâce à Dieu by Les Ecrans Terribles
    Berlinale

    [🇬🇧] Grâce à Dieu by François Ozon : If only it was a better film

    Turns out child abuse is the hot trend of the festival… I hadn’t realised that when I saw this though, I was voluntarily uninformed and therefore wholly unprepared for the subject matter. Turns out I actually appreciated what it laboured to say and show about a deep running trauma that still seems much too far from the public conversation. Unfortunately I didn’t appreciate the filmic side of this picture as…

  • Black-Panther-les-ecrans-terribles
    Ecrans Noirs

    Black Panther 3/4 : Reconfiguration d’un paradigme – Fugue

    Moi, Yaële Simkovitch, suis convaincue de l’évidence de ces vérités: Black Panther n’est pas un simple film c’est un évènement pop culturel historique. Black Panther n’est pas juste une histoire de buzz, c’est une oeuvre ciselée, pensée, habitée, par ses auteurs. Black Panther n’est pas une réussite simplement commerciale, c’est une réussite artistique. La puissance de Black Panther n’est pas limitée à son propos identitaire, son message politique est universel.…