• une-fille-facile-by-les-ecrans-terribles
    Cannes 2019

    Une fille facile, la jeune Zahia?

    Après Le Jeune Ahmed, la jeune Zahia est à l’honneur avec Une fille facile de Rebecca Zlotowski, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs et lauréat du prix SACD. Le film célèbre la volupté dans une mise en scène gourmande, qui se révèle être un prétexte à un propos confus : mépriser les filles faciles c’est mal, mais quand même être une fille facile c’est pas très gratifiant, mais le mépris…

  • le-jeune-ahmed-by-les-ecrans-terribles
    Cannes 2019

    « Le Jeune Ahmed » des frères Dardenne : documentaire animalier

    Ce ne sont pas les opportunités qui ont manqué de voir Le Jeune Ahmed à Cannes, c’était l’envie. Malgré toute la passion qui nous anime pour le cinéma et ses expérimentations, impossible de faire naître le désir pour ce film, récompensé pour sa mise en scène efficace et censé représenter les tourments psychologiques d’un adolescent radicalisé. Si garder l’esprit ouvert est un principe fondamental, il est parfois difficile de faire…

  • red-11-by-les-ecrans-terribles
    Cannes 2019

    Journal de prod #6 – Rencontres à Cannes : agir et ne pas tergiverser

    La fatigue commence à se faire sentir après plusieurs jours au festival. Les nuits sont courtes, 4 heures en moyenne, j’accumule de plus en plus de retard de sommeil chaque soir. C’est un peu comme imaginer les premiers mois après la naissance d’un enfant mais puissance 10 et concentré sur une semaine. Rencontre avec Une fille facile Mais rien à faire, l’appétence et l’envie de voir des films sont là,…

  • yves-by-les-ecrans-terribles
    Cannes 2019

    « Yves » de Benoît Forgeard : Comment s’astiquer le frigo en dix leçons

    Le nouveau film de Benoît Forgeard, cinéaste et passeur de cinéphilie abstraite estampillée intello-arty, est un triangle amoureux entre un homme, son frigo et Dora Tillier. Si on salue l’originalité et l’acuité de certaines idées, on est consterné par tant d’esbroufe, le résultat étant du niveau d’un mauvais clip de rap, la prétention en plus. Jerem vit dans le pavillon de banlieue hérité de sa grand-mère et passe ses journées…

  • parasite-by-les-ecrans-terribles
    Cannes 2019

    « Parasite » de Bong Joon-Ho : Very fine people, on both sides

    Parasite est le premier film de Bong Joon-Ho à se retrouver en compétition officielle à Cannes. À l’heure où nombre de réalisateurs peinent à absorber et à prendre en compte les enjeux de notre époque dans leur mise en scène, le maître du genre coréen, toujours déterminé à raconter la lutte des classes, réinvente ses propres codes. Il livre ainsi un film d’une modernité et d’une élégance époustouflantes. Dans ce…

  • accès-palais
    Cannes 2019

    Journal de prod #5 – Du régional à l’international, il n’y a qu’un pas

    Chaque année, je me rends au village Pantiero, lieu où l’on peut rencontrer les chargés de mission des différents fonds régionaux. Les régions sont une source de financement public pour le cinéma et la télévision en France. Depuis la redéfinition de la carte des régions, la compétition s’est durcie pour obtenir une aide à la production régionale. C’est également au village Pantiero que se trouve l’Atelier de la Cinéfondation, le…