Cannes 2022,  Cinéma,  Films

Marcel ! : Je t’aime, moi non plus

La comédienne italienne Jasmine Trinca (La Chambre du Fils, Fortunata) est de retour dans les salles obscures, cette fois-ci derrière la caméra, avec son premier long métrage Marcel !, présenté en Séances Spéciales au Festival de Cannes 2022.

Dès les premières images de Marcel !, l’envoûtement est immédiat : une colorimétrie douce et saturée, des cadres léchés et millimétrés, des jeux d’ombres intenses et sophistiqués, un format 1.33 intimiste, des scénettes poétiques nous rappelant l’univers du cinéma muet de Charlie Chaplin et des décors alambiqués conçus comme ceux des théâtres dans la pure tradition italienne. L’atmosphère visuelle maîtrisée charme à chaque plan. Dans ce théâtre de Guignol grandeur nature, Jasmine Trinca déploie avec fantaisie et légèreté la relation compliquée entre une mère (Alba Rohrwacher), artiste de rue vintage qui n’a d’yeux que pour son chien Marcel (unique personnage à porter un nom), et sa fille (Maayane Conti), saxophoniste en herbe qui aime passionnément sa génitrice. Des chaînes d’amour qui se croisent et se rejoignent rarement, jusqu’à ce qu’un événement imprévu ne se produise, qui permettra, ou non, de reconnecter cette famille sur le déclin.

Le ton, souvent léger et humoristique, permet à Marcel ! de ne jamais tomber dans le mélodrame plombant. Pour autant, on aurait aimé moins de fantaisie et d’excentricité sur la forme, notamment dans les effets de style et dans la construction du film. En effet, les titres et les textes des chapitres ponctuant Marcel ! sont bourrés de métaphores laborieuses et labyrinthiques qui finissent par lasser. Et malgré sa courte durée, une heure trente-trois, Marcel ! souffre de quelques longueurs. Un récit plus simple et épuré aurait permis à certaines séquences outrancières de mieux faire ressortir le fond : un drame familial où la principale victime est la petite fille, déboussolée face à une mère sujette à la démence qui l’ignore complètement. On en retiendra les quelques instants de grâce et d’intimité entre les deux héroïnes, rares certes, mais pas moins doux, et la sensation que Marcel ! est un cocktail bouillonnant à la démarche initiale authentique, mais qui se révèle au final un peu trop chargé. 

Réalisé par Jasmine Trinca. Avec Alba Rohrwacher, Maayane Conti, Giovanna Ralli… Italie, France. 01h33. Genre : Drame. Distribution : Rezo Films. Présenté en Séances Spéciales au Festival de Cannes 2022. Sortie le 27 Juillet 2022.

Crédits Photo : © Fabio Zayed.

Camille écrit et réalise des courts métrages, et officie en tant que directrice de casting sur de nombreux projets. Passée par les rédactions de Studio Ciné Live, Clap! Mag & Boum! Bang!, elle est rédactrice chez Les Écrans Terribles depuis 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.