Cinéma,  Courts métrages

Tous les Garçons et les Filles : Fragments amoureux

Avec Tous les garçons et les Filles, programme de deux courts-métrages au cinéma depuis le 5 janvier, Charline Bourgeois-Taquet et Elie Girard réalisent deux portraits amoureux, drôles et sensibles.

Pauline asservie est le deuxième court-métrage de Charline Bourgeois-Taquet, réalisatrice des Amours d’Anaïs, sélectionné à la Semaine de la Critique en 2021. A la campagne avec son amie Violette, Pauline attend la réponse de l’homme qu’elle aime. Quand le message n’arrive pas, elle bascule doucement vers l’obsession. Drôle et dynamique, Anaïs Demoustier donne à son personnage une vigueur et une énergie entraînantes. L’enchaînement rapide des plans, faits de faux-raccords et de mouvements constants, communique au spectateur son enthousiasme et sa force. Au cœur de cette légèreté, la réflexion que propose le film est plus vaste : dans une période de questionnements sur nos modèles amoureux et sur les dynamiques qui les guident, l’histoire de Pauline et Violette n’a jamais été autant d’actualité. Comme un écho à la remise en question des rôles, traditionnellement masculin et féminin, joués dans le couple, les personnages prennent progressivement conscience des limites de leur comportement. Elle attend : il reste distant, froid, préoccupé par son travail. Pauline le sait, elle essaie de lutter contre un modèle patriarcal qu’elle sait dépassé, et y réussit – en partie. Car ce qui est à l’œuvre, ce n’est pas uniquement une réflexion politique, mais aussi une douce folie amoureuse, touchante et séduisante. Pauline asservie est une jolie mise en narration des Fragments d’un discours amoureux de Barthes. Une « scénographie de l’attente » organisée, manipulée, comme un petit deuil. Tous autour de Violette s’y laissent prendre, et nous aussi.

Les mauvais garçons de Elie Girard, primé à Clermont-Ferrand et à Pantin en 2021, apporte un contrepoint touchant, au masculin, à Pauline asservie. Cette comédie douce-amère suit l’histoire de trois amis, dont l’un délaisse peu à peu le groupe : un quotidien pluvieux de personnes normales, avec des soucis quotidiens. Elie Girard, pris de passion pour leurs vies minuscules, réussit à nous en communiquer la saveur avec beaucoup de tendresse. On se laisse séduire par leurs caractères, faits de petites choses, de détails attachants, d’un vieux téléphone qui ne reçoit pas les messages au motif d’une chemise. La mise en scène de la dérive des personnages est accompagnée par une nuit irréelle, presque théâtrale, entre néons de la ville et parcs déserts. Comme dans Pauline asservie, cette incertitude mélancolique permet de mettre en relief, par contraste, la force et le lien qui unissent les jeunes amis. On apprécie l’atmosphère douce, jamais désenchantée, qu’accompagne un regard affectueux sur une jeunesse qui tente de réinventer les codes amoureux.

Tous les Garçons et les Filles. Programme de deux courts métrages : Pauline asservie réalisé par Charline Bourgeois-Taquet et Tous les Garçons réalisé par Elie Girard. Avec Anaïs Demoustier, Sigrid Bouaziz, Raphaël Quenard… France. 01h04. Genre : Comédie. Distributeur : New Story. Sortie le 5 Janvier 2022.

Crédits Photo : Pauline asservie © D. R.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *