Outdeh-by-les-ecrans-terribles
Festivals,  PSSFF 2020

PSSFF #1 : Voyage, voyage

La COVID-19 n’aura pas raison du Paris Surf & Skateboard Film Festival (PSSFF), qui reprend ses quartiers au cinéma l’Entrepôt du 24 au 27 septembre 2020 à Paris. Après avoir interrogé la place des femmes dans le skate et le surf l’an dernier, la cinquième édition du PSSFF nous promet voyage, liberté et solidarité grâce à une programmation à nouveau riche et variée.


On a pu jeter un oeil à la sélection en avant-première mondiale, et l’on vous suggère grandement d’y faire un tour ! Ce sera pour bon nombre de films l’occasion d’être vus en exclusivité, puisqu’ils n’ont pour la plupart pas de date prévue de sortie en salles.

Outdeh – The Youth of Jamaica de Louis Amon Josek (Allemagne, Jamaïque l 2019 l 79 minutes)

Pour sa première soirée, le Paris Surf & Skateboard Film Festival s’ouvrira sur les chapeaux de roues avec Outdeh – The Youth of America. Dans ce documentaire, Louis Amon Josek dresse le portrait de la jeunesse jamaïcaine, une nouvelle génération en pleine transition, déterminée à se débarrasser des vieux schémas ancrés dans la société, et à contribuer avec un état d’esprit moderne à une nouvelle compréhension de la culture de cette île. Le réalisateur suit trois jeunes hommes : le surfeur et skateur Elishama Beckford, le passionné de football Romar Rose et le rappeur Daniel Simpson – aka « Bakersteez ». Une jolie ode à la passion, la volonté de se dépasser et la liberté quoi qu’il en coûte.

> Projection le jeudi 24 Septembre à 20h45

Outdeh – The Youth of Jamaica © D. R

Water Get No Enemy de Arthur Bourbon & Damien Castera (France l 2019 l 47 minutes)

En juin 2018, les surfeurs professionnels et vidéastes Damien Castera et Arthur Bourbon se sont envolés 23 jours pour le Liberia, l’un des pays les plus pauvres du monde. Ils y ont rencontré la première génération de surfeurs du pays. Parmi eux, d’anciens enfants soldats qui, quinze ans après la fin de la guerre civile, veulent se reconstruire grâce au surf. Entre images d’archives, plans animés et cadres vertigineux au drone, le road trip de nos deux compères captive par sa maîtrise, son esthétique, son message d’espoir et de liberté. Une bien jolie découverte qu’il serait dommage de manquer !

> Projection le vendredi 25 Septembre à 21h15 en présence des réalisateurs

Water Get No Enemy © D. R.

Outre la compétition internationale composée de dix-huit films inédits inspirés du skate et du surf, le PSSFF propose également un concert, un DJ Set, quatre expositions photographiques, deux talks, une Masterclass avec un chef opérateur et ambassadeur de Sony, ou encore une animation autour du remaster du jeu vidéo légendaire Tony Hawk’s Pro Skater 1+2 (vous pourrez le tester surplace, oui, oui). Vous pouvez retrouver toutes les informations du Off du festival juste ici : https://www.pssff.fr/le-off/

Crédits Photo : Outdeh – The Youth of America © D. R.

Touche-à-tout, Camille a écrit et réalisé plusieurs courts métrages, et tenu différents postes sur des projets courts (première assistante, chef opératrice, cadreuse, scripte, photographe de plateau). Elle officie également en tant que directrice de casting sur des courts et moyens métrages. En parallèle, elle écrit pour Les Ecrans Terribles et Boum! Bang!, photographie compulsivement tout ce qui l’entoure, et voue un culte inexplicable aux ratons laveurs et au groupe The Clash, entres autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *