favourite
Festivals

Zurich Film Festival : The Favourite, le coup du lapin

Du 27 septembre au 7 octobre se tenait la 14e édition du Zurich Film festival : l’occasion parfaite de partir en repérage pour vous informer sur des sorties à venir.

Après le clivant The Killing of a Sacred Deer, on pensait Yórgos Lánthimos  sacrifié sur l’autel du maniérisme roublard. C’était mal connaître sa capacité à rebondir, à en croire la farce noire et irrésistible The Favourite, qui était présenté à Zurich juste après ces passages à Toronto et Venise. Ce quasi-huis clos se passe dans les quartiers de la reine Anne (Olivia Colman), dont la santé physique – maladies de peau – et mentale se détériore peu à peu, au point où les véritables décisions politiques sont prises par sa courtisane favorite, Lady Marlborough (Rachel Weisz). Grâce à ses relations, elle va faire engager sa cousine, Abigail, une lady déchue en tant que simple servante (Emma Stone), qui ne va avoir de cesse de monter en rang et s’attirer les faveurs de la reine.

La grande affaire du film, c’est donc le pouvoir au féminin, qu’il soit politique ou sexuel, et comment aborder la compétition entre femmes quand la méfiance n’a rien à envier à la cruauté assumée. Les prospects commerciaux viennent du respect du genre : les fêtes baroques, les cirages de pompe, l’empoisonnement de personnages, les pléonasmes…. Si le trio Stone/Weisz/Colman fait de leur relation mutuellement exclusive un feu d’artifice outrancier, c’est bien leur toxicité que Lanthimos s’attache à capturer, en délaissant ses irruptions pompeuses de musique grinçante pour un clavecin poisseux et ses objectifs fish eye servis à toutes les sauces (pourvu qu’elles soient froides). Quelque part entre Les Liaisons Dangereuses de Stephen Frears et un Milos Forman en forme, Yórgos Lánthimos montre un flair sans pareil pour la direction de comédiennes, offrant ainsi un des rôles les plus forts de sa carrière à Emma Stone. Mais l’âme du film, cette icône arrogante et sulfureuse de l’ombre du pouvoir britannique qui va se dérégler jusqu’au broiement, c’est bel et bien Rachel Weisz. On espère des prix pour cette lady pas assez estimée du cinéma indépendant.

De Yórgos Lánthimos. Avec : Olivia Colman, Emma Stone, Rachel Weisz, Nicolas Hoult. Sortie : le 16 janvier 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *