Enfant du Hollywood made in eighties et des séries horrifiques de la trilogie du samedi. Fond définitivement pour le 7 ème art à l'adolescence lorsque il assiste aux projections d'Apocalypse Now, Stalker et Hana-bi au cinéma d'art et d'essai de sa ville de banlieue parisienne. On l'aurait depuis aperçu à des programmes de courts métrages de Kenneth Anger ou Stan Brakhage, dans des festivals dédiés au cinéma asiatique et bis (voire les deux en même temps), ou encore dans la fosse de concerts de black metal ou de Charli XCX.

  • Festivals,  L’Étrange Festival

    Furie et The Wretched : débuts mitigés à L’Étrange Festival

    L’Étrange Festival fête cette année son quart de siècle d’existence. Joli, pour un festival dédié aux œuvres filmiques barrées, singulières et lorgnant sensiblement du côté du cinéma de genre. L’Étrange Festival est devenu en 25 ans l’événement cinématographique le plus attachant et passionné de la capitale française, réunissant à chaque nouvelle édition un nombre croissant d’habitués et de nouveaux visages.  Pour ce vingtième anniversaire, les programmateurs ont vu les choses…

  • Cinéma,  Films

    Grass : Aimer, exister, mourir

    Des trois films de Hong Sang-soo sortis cette année, Grass est le plus ramassé (à peine plus d’une heure) et minimaliste (un café et une ruelle de Séoul sur une journée). Derrière cette économie de temps et d’espace, le plus prolifique des réalisateurs coréens signe toutefois son œuvre la plus riche et complexe de 2018. Dans un petit café au bout d’une ruelle de Séoul, des hommes et des femmes…