• serendipity by les ecrans terribles
    Berlinale

    Serendipity : Filmer pour résister

    Parmi les films présentés à la Berlinale cette année, je n’ai pu voir que Serendipity, le film de Prune Nourry. Brièvement, la sérendipité est le fait de découvrir tout autre chose que le résultat attendu. Et c’est un peu ce dont j’ai fait preuve en choisissant ce film à l’aveugle. Primo, parce que l’amie qui m’accompagnait sortait d’une chimio suite à un cancer du sein (le sujet du film). Deuxio,…

  • petrunija-by-les-ecrans-terribles
    Berlinale

    Berlinale #4 : De la responsabilité

    Plusieurs jours se sont écoulés depuis mon précédent billet. Les projections se sont succédées et ont creusé le sillon de ma fatigue. Il est normal que le corps faiblisse en pareilles circonstances, j’en ai l’habitude : les nuits courtes, les trajets et la crainte du train bloqué en pleine voie de bon matin, les allers-retours entre les salles, les discussions enflammées, la récurrence d’un rythme trépidant… Mais la fatigue générée par…

  • berlinale-palmares-by-les-ecrans-terribles
    Berlinale,  Podcast

    [Podcast] Les Ecrans Terribles chez les Ours – Bonus Palmarès

    Voici un épisode bonus sur la Berlinale 2019, où notre attention s’est principalement concentrée sur la Compétition pour cette année ( et cette année seulement). On revient sur la cérémonie de remise de prix : son ambiance, des ours (or, argent, peluche), ses moments attendus, ses mauvaises surprises et ses quelques satisfactions. Palmarès Compétition Ours d’or du meilleur film : Synonymes (Synonyms) de Nadav Lapid. Producteurs : Saïd Ben Saïd, Michel Merkt Ours d’argent,…

  • so long my son by les ecrans terribles
    Berlinale,  Podcast

    [Podcast] Les Ecrans Terribles chez les Ours – Berlinale #8

    Musique : Bernard Madoré. Voilà la ligne d’arrivée qui se profile : nos envoyées spéciales à la Berlinale abordent dans cet épisode le dernier film de la compétition, So Long, My Son de Wang Xiaoshuai (Beijing Bicycles, Shanghaï Dreams, Une famille chinoise, Red Amnesia), et Varda par Agnès d’Agnès Varda, présenté hors compétition. Cette journée aura redonné de l’espoir et de la lumière aux festivalières après le tunnel sombre de ces derniers…

  • ondog-by-les-ecrans-terribles
    Berlinale

    [🇬🇧] Öndög by Wang Quan’an : In the Mongolian Steppe…

    A complete cinematic experience. The kind of movie perfectly suited for a festival. I was so grateful for the size of the screen so I could be submerged by the visual experience of this film. It was also a very welcome emotional Xanax after the labor of the first 3 films… This one didn’t even have an abused child in it…  Stop now if you don’t want to know more.…

  • synonymes-by-les-ecrans-terribles
    Berlinale,  Podcast

    [Podcast] Les Ecrans Terribles chez les Ours – Berlinale #7

    Musique : Bernard Madoré. Nous avons vu deux films de la compétition en ce mercredi 13 février 2019 à la Berlinale : Elisa e Marcela de Isabel Coixet et Synonymes de Navad Lapid. L’impression qui domine est celle de s’être fait manger le cerveau par petits bouts par des films stupides qui insultent l’intelligence de leurs sujets. On pensait faire un podcast ultra court, l’épisode fait finalement 37 minutes car…