Documentaire,  Passion Dinos,  Séries,  Streaming

Planète Préhistorique : Jurassic Beauty

Vous êtes nostalgiques du sublime, mais vieillissant, documentaire Sur La Terre des Dinosaures (1999) ou juste lassés des dinosaures monstrueux représentés dans les blockbusters américains ? Pas de panique, la série documentaire Planète Préhistorique devrait ravir vos pupilles, vos oreilles et raviver votre passion pour ces géants disparus avec son lot de découvertes fascinantes.

Le talentueux multi-casquettes Jon Favreau, accompagné de David Attenborough, qui prouve une nouvelle fois s’il le fallait qu’il est un présentateur aussi cool que doux à écouter, nous embarquent 66 millions d’années en arrière pour redécouvrir notre Terre et les dinosaures qui la peuplaient. Sur cinq épisodes d’une quarantaine de minutes chacun, Planète Préhistorique s’intéresse aux bestiaux du Mésozoïque qui cohabitaient en mer et sur les côtes, dans les déserts, dans les eaux douces, dans les régions polaires mais aussi dans les forêts. L’atout majeur de la série est d’avoir habilement combiné des décors naturels du XXIe siècle à des images de synthèse de pointe pour redonner vie à ce monde disparu. Le résultat est aussi bluffant que captivant, et l’on se surprend à trépigner à chacun fin d’épisode, évidemment trop court et frustrant dans ce qu’il laisse transparaître de cette ère qui fascine depuis des décennies par sa grande part de mystère. Chapeauté par le paléontologue Darren Naish, consultant en chef de la série aux côtés d’un zoologiste et d’un climatologiste, Planète Préhistorique nous expose une bonne partie des dernières découvertes faites sur les dinosaures et leur mode de vie.

En plus de réanimer notre fascination pour les ancêtres de nos oiseaux contemporains, la série se veut pédagogique et réaliste. Tourné comme un véritable documentaire animalier, chaque dinosaure est, selon sa dangerosité, mis en scène dans des séquences plus ou moins proches de lui. Le T-Rex, par exemple, est constamment filmé à une distance raisonnable comme l’on filmerait un guépard ou n’importe quel autre prédateur aujourd’hui. Un souci du détail et d’authenticité qui permet de nous immerger totalement dans la série. La bande originale majestueuse, signée Hans Zimmer, finit par ailleurs de nous rassasier. Et pour ceux qui, comme moi, connaissent par cœur le documentaire Sur La Terre des Dinosaures (1999) créé par Tim Haines et aussi réalisé sous la houlette de la BBC, Planète Préhistorique vous fera découvrir bon nombre de nouveaux dinosaures étonnants, du majestueux therizinosaurus au soufflé (vous comprendrez l’utilisation de ce terme après visionnage) dreadnoughtus. Quant aux dinosaures plus connus, puisqu’il y en a quand même quelques uns dans la série, il est intéressant de comparer la représentation faite de ces bestiaux légendaires dans les blockbusters américains et dans Sur La Terre des Dinosaures à sa sortie, et de voir aujourd’hui ce à quoi ils ressembleraient véritablement d’après les dernières découvertes scientifiques : les squelettes et déplacements sur la terre ferme des ptérodactyles, la dégaine du vélociraptor ou encore l’orientation des pattes avant du T-Rex, pour ne citer que quelques avancées majeures. On espère sincèrement que ce projet aussi ambitieux qu’intéressant ne s’arrêtera pas en si bon chemin, et que l’annonce d’une saison 2 sera faite très prochainement.

Créée par Jon Favreau. Présenté par David Attenborough. 5 Épisodes x 40 Minutes. États-Unis. Genre : Documentaire. Sur Apple TV + depuis le 23 Mai 2022.

Crédits Photo : © 2022 Apple TV+, BBC Studios.

Camille écrit et réalise des courts métrages, et officie en tant que directrice de casting sur de nombreux projets. Passée par les rédactions de Studio Ciné Live, Clap! Mag & Boum! Bang!, elle est rédactrice chez Les Écrans Terribles depuis 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *