Cinéma,  Films

Un Talent en Or Massif : « Nick Fucking Cage »

Après le surprenant Pig en octobre 2021, Nicolas Cage est de retour dans les salles obscures avec Un Talent en Or Massif. Une comédie barrée qui dénote à nouveau le penchant du comédien pour les projets décalés et signe une nouvelle performance réussie du neveu de Coppola, dans son deuxième film qui tient la route en l’espace de six mois. De quoi raviver le culte autour de Nicolas « Fucking Cage », et peut-être même de faire de nouveaux adeptes.

Nicolas Cage, dans une version fictive de lui-même surnommée « Nick » la majorité du temps, était autrefois un acteur respecté mais est aujourd’hui endetté jusqu’au cou et attend désespérément le grand rôle qui relancera sa carrière. Pour rembourser une partie de ses dettes, son agent (Neil Patrick Harris) lui propose d’être l’attraction star de l’anniversaire de Ravi (Pedro Pascal), un milliardaire qui se révèle être son plus grand fan. Le séjour de l’acteur prend une toute autre tournure lorsqu’il est contacté par la CIA pour enquêter sur les activités criminelles de son hôte. Nicolas Cage doit donc jouer l’espion et prouver qu’il est à la hauteur de sa propre légende. Son quotidien vire alors au véritable film d’action. Un Nicolas Cage en pleine autodérision, parodiant son propre rôle dans un film à la Nicolas Cage, il y a de quoi faire fuir. Pourtant, Un Talent en Or Massif est difficile à détester tant le fourmillement habile de références cinématographiques et de citations associées à Cage parlent à chacun d’entre nous à un moment donné, que l’on soit un fan inconditionnel de l’acteur ou un « moldu » qui a vu trois films de sa filmographie (je fais partie de la seconde catégorie).

Entre scènes d’action loufoques, quiproquos jouissifs et punchlines tordantes de notre « Nick Fuckiiiiiiiiiiiiiing Cage » international – comme aime le surnommer Nicky, le fantôme de Cage obsédé par sa propre notoriété passée -, Un Talent en Or Massif est aussi étrange, émouvant et sincère que l’amitié qui lie Ravi à sa star préférée. Une sincérité que l’on doit aussi au réalisateur Tom Gormican, dont c’est le second long métrage et qui a mixé ses propres fantasmes et idées sur la vie de Nicolas Cage à des faits réels, appris par le biais de nombreuses interviews du comédien. L’admiration du réalisateur pour le prolifique Nic’ suinte à chaque séquence sans jamais être aveugle ou nocive au projet. Et si le film prend par endroit des allures de grosse private joke, il pique finalement notre curiosité en donnant même envie de se pencher sur la carrière en montagnes russes de l’acteur américain. Une chouette surprise, sans doute la plus drôle de ce début d’année 2022, qui laisse une nouvelle fois la part belle à l’aura de cet acteur aussi légendaire que bizarre, qui améliore les films dans lesquels il est tout simplement lui.

Réalisé par Tom Gormican. Avec Nicolas Cage, Pedro Pascal, Tiffany Haddish, Neil Patrick Harris… États-Unis. 01h48. Genres : Action, Comédie, Thriller. Distributeur : Metropolitan FilmExport. Sortie le 20 Avril 2022.

Crédits Photo : © Metropolitan FilmExport.

Camille écrit et réalise des courts métrages, et officie en tant que directrice de casting sur de nombreux projets. Passée par les rédactions de Studio Ciné Live, Clap! Mag & Boum! Bang!, elle est rédactrice chez Les Écrans Terribles depuis 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *