begin-again-les-ecrans-terribles
Musique et Cinéma

Edito : Tout pour la musique


En 2020 et en ces premiers mois de 2021, le cinéma a été tenu éloigné de nous, même si les films ont continué de nous accompagner hors du grand écran. Rude et interminable épreuve pour les cinéphiles comme pour l’industrie culturelle. Cependant la fermeture prolongée des salles n’a été qu’un événement parmi tant d’autres dans une période chaotique qui a accentué un grand nombre de difficultés sociales, économiques, professionnelles, familiales, intimes, psychologiques – à des degrés différents selon l’identité et le mode de vie des un.e.s et des autres.

Dans cette ère baroque où chacun.e bricole – et bricole encore – des solutions pour s’approprier une réalité sans cesse inédite, aussi éreintante que ridicule, la musique occupe une place exponentielle. Elle ménage des poches de respiration et de bien-être, pour s’évader mentalement, pour bouger, pour créer, pour résister, et pour vivre tout simplement… Parce qu’il faut bien trouver son tempo, puiser quelque part une énergie qui s’amenuise, une envie qui s’effrite. Plus que jamais, la musique peut nous sauver. Elle ensorcelle depuis toujours nos envies de cinéma, elle habite les oeuvres audiovisuelles qui nous font du bien, qui nous font réagir, qui nous aident à penser le monde.

Dans le semaines à venir, nous souhaitons explorer les mille et une alliances du cinéma et de la musique, qui prennent des formes si variées. Voilà certes un sujet commun, tant la musique a occupé une place de choix pour accompagner le cinématographe dès ses débuts et a propulsé la puissance de l’imaginaire que les films stimulent. Voilà aussi un puits sans fond, toujours fascinant. Il est doux de s’y pencher pour observer de nouveaux miroitements ou d’anciens mouvements oubliés. Nous allons donc prendre notre temps et laisser s’exprimer les personnalités si diverses de nos rédacteur.ice.s. Et on vous prévient, on va faire le grand écart !! Comme musique et cinéma se tiennent la main depuis les origines du 7e art, nous ouvrons la porte vers un champ de réflexion sans limites, un véritable bric-à-brac, une caverne aux mille trésors où résonne l’écho de nos expériences collectives et intimes. Pourquoi et comment la musique nous touche dans un film ? Quelles musiques de cinéma ont marqué nos parcours de cinéphiles ? Comment le cinéma fait honneur aux musiciens ? Autant de questions qui appellent des réponses multiples, de plus évidentes aux plus singulières, selon nos parcours, nos sensibilités, nos regards situés… 

Des films sur la musique aux films musicaux jusqu’aux films où la musique se fait acte de mise en scène à part entière, voilà un labyrinthe plein de détours que nous emprunterons avec délice. 

À dix ans, Carole est sûre d’une seule chose : l’unique endroit où elle se sente bien, c’est dans une salle de cinéma. Peu après, elle se prend une claque avec The X-Files, puis voue un culte toujours actif à Buffy The Vampire Slayer. Rompue aux projets alternatifs et indé (Critikat, Clap!), elle croit fermement en la nécessité de voix différentes et plurielles pour penser la fiction et donc mieux penser le monde. Incurable idéaliste, elle croit aussi en l'avenir (quelle folle idée!) et passe donc beaucoup de temps à enseigner, du collège à l'université, en lettres modernes et études cinématographiques. Parfois elle dort un peu, participe à des podcasts, écrit, invente des festivals, participe à des comités de sélection, voyage...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *