Top Séries 2018 by Les Ecrans Terribles
Séries

Top séries 2018 : les choix de la rédaction

Quand on parle de séries en société, il y a souvent des titres qui reviennent en force. Durant les années 2000, on pouvait avoir l’impression que derrière Lost, Desperate Housewives et 24h Chrono, il n’existait rien. Ces dernières années, Game of Thrones, Stranger Things ou La Casa de Papel ont tellement monopolisé les discussions qu’on peut avoir une idée toute faite de ce à quoi un top séries devrait ressembler. On a tort, évidemment. Notre sélection du cru séries 2018 est là pour en témoigner. 

Nous avons été quatorze à partager, en cette fin d’année, nos coups de cœur sériels. Il faut admettre qu’en 2018 encore, bien des pépites ont su attirer notre attention. Tellement que nous avons eu du mal à nous mettre d’accord. En quatorze participations, ce sont soixante-six titres de séries qui ont été proposés. La preuve que, si une création peut attirer tous les regards, l’arbre cache parfois une forêt bien verdoyante. Cette année heureusement, Westeros et l’Upside Down ont pu se reposer. Game of Thrones et Strangers Things ont fait un break d’un an, histoire de peaufiner leur prochain, et peut-être dernier, tour de piste. Tout comme The OA, très bien placée dans le top de l’année passée et dont on attend le retour avec une impatience fébrile (quoiqu’un brin inquiète). Un mal pour un bien : de nouveaux programmes ont pu briller en leur absence.

On peut s’étonner de l’absence de certains titres dans notre sélection définitive. The end of the f***ing world a déclenché de nombreuses passions en tout début d’année. La Casa de Papel a été bingée et dévorée par bien des abonnés Netflix. Daredevil a fait trépigner les amateurs de super-héros, lassés de voir les productions de la Team Defenders annulés une par une. Ça ne s’explique pas. Il faut cependant reconnaître que face à eux, ce sont de beaux mastodontes qui se sont imposés. Et il faut rendre à César ce qui appartient à César, ou plutôt à Gilead : pour la deuxième année consécutive, The Handmaid’s Tale domine la compétition. Toujours aussi éprouvante, la création d’Hulu a su relever le défi de la saison 2 et ne pas tomber dans le sordide inutile, un danger qui la guette sûrement plus qu’aucune de ses concurrentes.

Praise be !

Prosternées derrière elle, la chasse à l’homme à la femme Killing Eve prouve que les thrillers peuvent se réinventer, même en 2018, et Pose qu’on peut faire une série tout public d’un sujet de niche. La nouvelle création de Ryan Murphy aborde la culture underground des balls LGBT américains avec une sincérité et une bienveillance bouleversantes. Kudos également à Sharp Objects, portrait d’une femme détruite par sa relation toxique avec sa famille, à CoinCoin et les Z’inhumains, l’improbable suite de P’tit Quinquin signée Bruno Dumont, et à la brillante série horrifique The Haunting of Hill House qui a su faire vibrer de nombreux amateurs de frissons. Enfin, et c’est assez rare pour être mentionné, soulignons l’exceptionnelle qualité des comédies de 2018 (qui ont aidé à tenir entre deux épisodes de The Handmaid’s Tale, on ne se le cachera pas). De l’inventivité folle de The Good Place aux cours d’éducation sexuelle de Big Mouth en passant par l’intelligence décalée de Barry et la bonne humeur communicative de Glow (qui manque de peu le podium), la bonne santé des comédies est remarquable et remarquée ! Quand les tops ciné restent trustés par les drames en tous genres, les tops séries ouvrent la porte à un métissage de tonalités qui fait du bien, tant au moral qu’aux zygomatiques. On ne va pas s’en plaindre.

Top Séries 2018 Les Ecrans Terribles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *