• grace-a-dieu-by-les-ecrans-terribles
    Films

    Grâce à Dieu : le charme discret de l’emprise

    Installé depuis quelques années à une place incontournable auprès du grand public, le cinéma de François Ozon semblait avoir choisi la voie de la virtuosité érudite, peut-être parfois un peu vaniteuse. Avec Grâce à Dieu il saute le pas de l’engagement et s’élance sur un chemin de vérité et de rédemption à la fois moral et cinématographique. Et s’il fait mine d’abandonner sa brillance, Ozon réalise là son film à…

  • petrunija-by-les-ecrans-terribles
    Berlinale

    Berlinale #4 : De la responsabilité

    Plusieurs jours se sont écoulés depuis mon précédent billet. Les projections se sont succédées et ont creusé le sillon de ma fatigue. Il est normal que le corps faiblisse en pareilles circonstances, j’en ai l’habitude : les nuits courtes, les trajets et la crainte du train bloqué en pleine voie de bon matin, les allers-retours entre les salles, les discussions enflammées, la récurrence d’un rythme trépidant… Mais la fatigue générée par…

  • berlinale-palmares-by-les-ecrans-terribles
    Berlinale,  Podcast

    [Podcast] Les Ecrans Terribles chez les Ours – Bonus Palmarès

    Voici un épisode bonus sur la Berlinale 2019, où notre attention s’est principalement concentrée sur la Compétition pour cette année ( et cette année seulement). On revient sur la cérémonie de remise de prix : son ambiance, des ours (or, argent, peluche), ses moments attendus, ses mauvaises surprises et ses quelques satisfactions. Palmarès Compétition Ours d’or du meilleur film : Synonymes (Synonyms) de Nadav Lapid. Producteurs : Saïd Ben Saïd, Michel Merkt Ours d’argent,…

  • Grâce à Dieu by Les Ecrans Terribles
    Berlinale

    [🇬🇧] Grâce à Dieu by François Ozon : If only it was a better film

    Turns out child abuse is the hot trend of the festival… I hadn’t realised that when I saw this though, I was voluntarily uninformed and therefore wholly unprepared for the subject matter. Turns out I actually appreciated what it laboured to say and show about a deep running trauma that still seems much too far from the public conversation. Unfortunately I didn’t appreciate the filmic side of this picture as…

  • SYSTEMSPRENGER by Les Ecrans Terribles
    Berlinale

    Berlinale #3 : Emportée par les flots

    Ce samedi matin, il fait gris et il pleut sur Berlin… Alors, très vite, je suis rattrapée par ma lumino-dépendance. La journée d’hier a été dure dans ce qu’elle a charrié d’émotions et de souvenirs. Une enfant ballotée par le système, traumatisée et perdue, que les adultes essaient d’aider mais n’écoutent jamais. Une enfant fragile mais effrayante, véritable bombe à retardement, dont la présence demeure une menace permanente et bien…